Pourquoi souscrire à une responsabilité civile médicale ?

0
89

La responsabilité civile médicale est d’une importance capitale pour tous les médecins. Dans le secteur médical, la loi exige la souscription à une assurance RCP. Cette obligation concerne principalement les médecins libéraux, les étudiants et même les remplaçants. Pour rester conforme aux règles établies par la loi et surtout exercer son métier en toute légalité, il est important de souscrire à une RCP. 

Pour réparer un préjudice

En tant que jeune médecin, il est primordial de préparer très tôt son installation. Nécessitant de nombreuses démarches, cette étape cruciale peut être gérée par des structures spécialisées. Vous pourrez profiter de nos offres pour une première installation ainsi que pour la souscription à une Rcp. Il ressort de certaines études récentes et approfondies que les responsabilités des chirurgiens sont remises en cause tous les deux à cinq ans. 

Même s’il est légitime d’affirmer ou d’espérer ne pas être confronté à cette situation, il est tout de même important d’anticiper pour éviter des surprises désagréables. Dans la majorité des cas, une simple faute commise par un médecin peut remettre en cause ses compétences. 

La plainte des patients peut très vite affecter, voire impacter financièrement les médecins. La Rcp est donc la meilleure alternative, car elle couvre et prend en charge plusieurs aspects. 

Pour assurer la couverture d’un remplaçant

Lorsqu’un médecin se fait remplacer, il doit pouvoir assurer la protection de son collègue en cas de faute ou de préjudice. Pour cela, il est important de souscrire à une RCP qui permettra de couvrir également un remplaçant lorsque surviendra une situation particulière. Pour aider et alléger la tâche aux médecins, nous vous proposons nos assurances pour les remplacements médicaux.

Ainsi, vous bénéficiez d’un processus qui vise à couvrir votre remplaçant sans que vous ayez besoin de supplément ou d’une limitation de durée. 

Pour couvrir une faute technique et ethnique


La faute médicale est prouvée lorsque le médecin ne met pas tout en œuvre pour guérir un patient. Elle peut lui coûter très facilement sa carrière. Il existe deux catégories de fautes médicales tout aussi graves l’une que l’autre. Il s’agit en l’occurrence de : 

  • La faute technique ;
  • La faute éthique. 

L’erreur technique fait référence à un choix contestable ou à une faute commise lors d’un diagnostic. Il peut s’agir d’une mauvaise exécution du traitement ou d’une intervention qui tourne mal suite à un choix thérapeutique. 

Quant aux erreurs éthiques, elles surviennent suite au non-respect des droits du patient. En cas de manquement au devoir du secret professionnel ou à la retenue d’information, les médecins commettent une faute éthique. Il est de fait important de souscrire à une Rcp pour indemniser la victime et couvrir par la même occasion le chirurgien. 

La RCP pour une prise en charge des dommages 


Pour les praticiens qui exercent en fonction libérale, la responsabilité médicale prend en charge les dommages et intérêts. Ces derniers interviennent dans le cadre des procédures engagées contre des médecins. Vous pouvez consulter ce site pour obtenir plus d’informations sur la prise en charge des dommages par la RCP.

Pour une protection juridique complémentaire 

La responsabilité civile médicale permet de protéger les patients contre différentes sortes de préjudices. Mais elle ne garantit pas une protection instantanée du médecin. Rendez-vous sur ce site pour comprendre de fond en comble les avantages d’une protection juridique complémentaire.

La Rcp peut être couplée et combinée à une couverture juridique. Grâce à cela, vous bénéficierez d’un apport et un accompagnement global. Cette aide vous est offerte aussi bien pour une assistance juridique que lors d’un litige avec des organismes sociaux.