Comment le sommeil agit-il sur la santé et le bien-être ?

0
231

Le sommeil a un rôle crucial sur la santé physique et mentale. En permettant à l’organisme de récupérer et de se régénérer, il instaure un équilibre indispensable aux fonctions vitales et à l’épanouissement. Découvrez ici l’importance d’un endormissement de qualité, le mécanisme et les phases du sommeil pour évaluer son impact sur la santé et le bien-être !

Sommaire

L’importance d’un endormissement de qualité

Clé d’accès à un sommeil réparateur, l’endormissement s’érige en un processus essentiel qui offre au corps et à l’esprit l’opportunité de se ressourcer. Un endormissement efficace est donc nécessaire pour instaurer le sommeil réparateur et de qualité.

Il est alors préconisé de se coucher à des heures fixes pour favoriser la synchronisation de son horloge biologique, également connue sous le nom de rythme circadien.

Par ailleurs, si le temps de sommeil requis pour une personne varie en fonction de divers paramètres comme l’âge et les habitudes de vie, en moyenne, un adulte devrait avoir de 7 à 9 heures de sommeil par nuit pour maintenir une bonne santé.

Les cycles de sommeil et leurs bienfaits

Pendant une nuit de sommeil, le corps traverse divers cycles de sommeil qui englobent le sommeil lent et le sommeil paradoxal. Premier acte de cette symphonie, le sommeil lent se caractérise par une activité cérébrale et corporelle plus lente.

L’organisme se consacre alors à la régénération cellulaire. Ce sommeil facilite la récupération physique  : les muscles se relâchent et les tensions s’apaisent, créant un environnement propice à la détente.

Le sommeil paradoxal est souvent la seconde phase d’un cycle du sommeil. Il est associé à une activité cérébrale intense et à des rêves. Cette étape est cruciale pour la consolidation de la mémoire et le traitement des émotions.

Ces deux phases concourent inexorablement à atteindre le sommeil réparateur. Il assure par ailleurs un réveil naturel avec un plein d’énergie et procure une réelle sensation de bien-être.

Signaux d’alerte et conséquences d’un sommeil insuffisant

Des réveils nocturnes fréquents ou difficiles peuvent signaler des troubles du sommeil comme l’insomnie ou l’apnée du sommeil. En outre, une privation prolongée de sommeil peut entraîner des troubles de la concentration, de la mémoire et de l’humeur.

Elle peut également concourir à la survenue de risques sanitaires accrus tels que :

  • L’obésité ;
  • Les maladies cardiovasculaires ;
  • Le diabète, etc.

Par ailleurs, le sommeil régule diverses hormones comme la mélatonine qui est responsable de l’horloge interne. Notez qu’une exposition à la lumière bleue des écrans électroniques peut perturber cette sécrétion. Elle rend ainsi l’endormissement plus difficile.

Les pratiques et mesures à prendre pour un sommeil optimal

De nombreuses recommandations sont d’une réelle efficacité pour favoriser un bon sommeil. Il faut entre autres adopter de bonnes habitudes de sommeil, se relaxer avant le coucher et éviter les stimulants comme la caféine et l’alcool.

Créer une atmosphère propice au sommeil dans la chambre à coucher et la pratique régulière d’une activité physique aident également à approfondir le sommeil.

En cas de difficultés persistantes, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé spécialisé dans les troubles du sommeil. Des traitements comme l’utilisation de somnifères peuvent être prescrits pour aider à bien dormir et à passer des nuits de qualité.