L’oligothérapie : Histoire, fonctionnement et bienfaits

0
585

Vous vous sentez anormalement stressé ? Vous passez des nuits blanches (insomnies) ? Ou vous avez des démangeaisons, voire des irritations cutanées ? Eh bien ! Il est possible que tous ces maux soient liés à une insuffisance d’oligo-éléments. Et cela peut rapidement se compliquer si vous ne prenez pas les précautions qu’il faut dès à présent. En effet, notre organisme est généralement confronté à certaines maladies au cours de notre vie. Ce sont des affections qui sont en grande partie dues à des carences en vitamines, en sels minéraux ou en oligo-éléments. Si l’importance des vitamines et des sels minéraux a été très vite découverte, ce n’est que récemment que celle des oligo-éléments a été démontrée. Reconnaissons que leur quantité en est pour beaucoup dans cette découverte tardive. Pourtant, cette classe de minéraux participe énormément à notre bien-être, et leur manque ou insuffisance peut nous être banalement fatal. Pour cette raison, adoptons l’oligothérapie, une médecine qui constitue une solution simple et efficace pour rétablir l’équilibre.

Oligothérapie : genèse et historique

Nombreuses sont les personnes qui pensent que l’oligothérapie est une pratique récente. Erreur ! Cette méthode de guérison est plus ancienne que vous ne le croyez. Dans l’antiquité, certains peuples en faisaient recours pour traiter certaines maladies. On employait le soufre pour désinfecter les habitations. Ces faits ont même été décrits dans certaines histoires de la Bible et de l’Odyssée.

Le soufre permettait également de traiter les affections liées à la peau. En Égypte, le zinc était utilisé pour accélérer la cicatrisation des plaies. Il paraissait aussi qu’un moine nommé Basile Valentin eut l’ingénieuse idée de traiter les goitres en procurant aux patients des éponges marines, une sorte de réservoirs d’iode. Cela se passa au Moyen-âge et plus précisément au XIIIe siècle.

En outre, les hommes de la période antique avaient compris que l’argent maintenait une eau potable le plus longtemps possible. C’est pour cela qu’ils stockaient souvent de l’eau dans des récipients faits en argent. Il en ressort qu’ils connaissaient les propriétés bactéricides de ce minéral bien avant que des recherches ne soient faites tout récemment pour le confirmer. Tous ces exemples constituent donc des illustrations parfaites pour justifier que l’oligothérapie était bien connue de nos ancêtres, même si cela demeurait une connaissance empirique.

Mais, cette forme de thérapie ne commence véritablement que vers la fin du XIXe siècle. Le chimiste et biologiste français Gabriel Bertrand (1867-1962), un grand chercheur de l’Institut Pasteur de Paris, était curieux, lors de ses études sur la composition des tissus vivants et les réactions caractérisant leurs activités biologiques, de savoir le rôle des microscopiques éléments de cuivre, de zinc, de chrome ou de manganèse se trouvant dans notre organisme. Il découvrit ainsi que ces éléments microscopiques permettent son bon fonctionnement. On était en 1984. Se basant sur leur minuscule quantité, il les appela « oligo-éléments ».

Mais, Gabriel Bertrand n’était pas le seul chercheur à s’intéresser aux oligo-éléments. Il y avait également le docteur Jacques Ménétrier (1908- 1986). Ce dernier fit de nombreuses observations cliniques sur le traitement des maladies fonctionnelles, troubles dus à un dérèglement passager. C’est lui qui mit au point véritablement la technique de cette médecine.

Oligo-éléments : définition

Les oligo-éléments sont des minéraux purs indispensables aux fonctions biologiques. Il s’agit d’une classe de nutriments qui est présente aussi bien dans l’organisme de l’homme que dans celui des animaux ou des végétaux. Ils jouent un rôle essentiel dans les processus biologiques et ont une teneur inférieure à 1 mg par kg de poids corporel, contrairement aux macroéléments comme le potassium, le magnésium, le phosphore… qui sont présents en quantités plus importantes. Ces microéléments se manifestent sous deux formes dans l’organisme humain. On note les oligo-éléments essentiels à risque et ceux à faible risque de carence. La première catégorie comprend les minéraux comme la Magnésium, l’Iode, le Fer, le Cuivre, le Zinc, Le Sélénium, le Chrome et le Molybdène, et la seconde catégorie est constituée du Manganèse, du Silicium, du Vanadium, du Nickel et de l’Étain. Il est rare de voir ces divers minéraux sous forme ionique dans le sang. Ils sont souvent liés à différents transporteurs (les protéines aspécifiques et les protéines spécifiques).

Qu’est-ce que l’oligothérapie ?

Avant tout, on tient à vous dire que ce sont les travaux de base du Docteur Jacques Ménétrier qui ont permis d’introduire le terme d’oligothérapie comme forme d’aide à la guérison. Ensuite, grâce aux travaux de Gabriel Bertrand, on a pu connaitre le rôle de nombreux oligo-éléments. L’oligothérapie est fondée sur la notion de terrain (la « diathèse »). La technique part du principe que tous les patients ne réagissent pas de la même manière par rapport à un même traitement. Notre chercheur a établi donc quatre types de terrains en fonction de quatre modes de réactions physiologiques et psychologiques différents :
  • La diathèse allergique : elle est appelée aussi diathèse « arthritique » et rassemble toutes les personnes énergiques, optimistes qui ont des problèmes d’insomnies, de fatigue et d’allergies ;
  • La diathèse hyposthénique : elle prend en compte les personnes calmes et réfléchies, mais qui souffrent fréquemment d’infections ;
  • La diathèse dystonique : elle concerne les patients angoissés ;
  • La diathèse anergique : elle regroupe les personnes en état dépressif, qui ont une faiblesse immunitaire et une difficulté d’adaptation.

L’oligothérapie consistera à administrer des oligo-éléments nécessaires en très faibles quantités pour corriger ces différents dysfonctionnements métaboliques. Elle permet de rétablir l’équilibre physiologique du corps. En fonction de l’âge et l’état de santé général du patient, de même que les carences identifiées, le spécialiste choisit les oligo-éléments qu’il lui faut afin qu’il trouve satisfaction.

Attention ! Cette thérapie ne remplace pas la médecine traditionnelle. Elle est considérée comme une médecine naturelle qui vient compléter les traitements allopathiques.

Les bienfaits de l’oligothérapie

L’oligothérapie s’avère une médecine douce qui peut s’utiliser à titre préventif ou curatif. Elle peut guérir de nombreuses maladies. D’abord, elle vous permet de garder la beauté de votre peau par la prise de l’oligo-élément qu’est le zinc. Le manque ou l’insuffisance de ce nutriment peut causer les affections cutanées comme l’acné, la peau sèche, les ongles cassants, les cheveux ternes… C’est un élément indispensable au bon fonctionnement des cellules de l’épiderme. Pour ceux qui souffrent des problèmes d’articulation, le cuivre devra être votre meilleur allié. Malgré que l’organisme humain en regorge moins d’un gramme, ce minéral reste incontournable. Vous ne devrez pas en manquer, surtout si vous êtes un sportif en quête de prouesses exceptionnelles. La bonne santé de vos os, cartilages, muscles, tendons, etc. en dépend. Et n’oubliez pas que le cuivre est éliminé en quantité avec la sueur. C’est la raison pour laquelle vous devez veiller à ce que les aliments que vous consommez en contiennent. On pense même qu’il pourrait prévenir ou atténuer les problèmes d’arthrose.

Aujourd’hui, les problèmes liés à la dépression, au stress et à l’angoisse sont de plus en plus fréquents. Et lorsqu’ils ne sont pas vite pris au sérieux, de graves conséquences peuvent en découler. Alors, pourquoi ne pas commencer une cure d’oligo-éléments au magnésium et au lithium ? Ces éléments sont considérés comme des anti-stress naturels et peuvent vous être d’une véritable aide.

Aussi, les carences en iode sont très dangereuses. Elles peuvent causer des troubles de thyroïde. Il est recommandé de faire le plein de ce minéral incontournable, surtout si vous êtes une femme en enceinte, un sportif, un végétalien ou si vous prenez du tabac.

Le saviez-vous ? Les oligo-éléments peuvent également vous aider à garder la ligne. Que ce soit le cobalt, le chrome, le nickel ou le zinc, tous ces micro-éléments peuvent aider les personnes obèses à diminuer leur masse corporelle.

Bref, on n’en finira pas de sitôt si l’on doit citer toutes les maladies que ces infirmes nutriments peuvent combattre. Vous découvriez sur la toile des plateformes comme www.oligotherapiepourlavie.com qui vous expliqueront de manière détaillée le rôle de chaque oligo-élément et les maladies qu’il permet de guérir ou de prévenir.

Mais pourquoi l’organisme est-il confronté au manque d’oligo-éléments ?

Jadis, le problème lié aux carences des oligo-éléments n’était pas aussi grave, ce qui faisait que nos ancêtres tombaient rarement malades et jouissaient d’une parfaite santé. En effet, cette catégorie de nutriments est généralement présente dans les nourritures que nous mangeons. Et comme à cette époque les aliments étaient sains et sans produits chimiques, l’organisme y trouvait les oligo-éléments dont il avait besoin pour son fonctionnement. Mais, de nos jours, les réalités ne sont plus les mêmes. L’agriculture est devenue intensive, et les engrais chimiques, les pesticides sont abondamment utilisés. Or, ces produits non biologiques appauvrissent les aliments en oligo-éléments. C’est pour cette raison que l’oligothérapie est l’ultime moyen pour fournir à l’organisme les éléments dont il a besoin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here